Bonjour,

Ma fille s’appelle Aurore et elle fêtera ses 7 ans le 11 mai, jour programmé de début du déconfinement.

A l’image de la déesse dont elle porte le prénom et qui lève le voile de ses doigts de rose et ouvre les portes du jour, l’arrivée d’Aurore m’a reconnectée à mon intuition et à mon potentiel créateur et m’a donné l’élan de réorganiser ma vie en harmonie avec ma nature profonde.

Pour Aurore et les générations futures, je me sens plus que jamais animée par l’envie de soutenir l’évolution d’un nouveau paradigme et d’intégrer les codes d’un Monde Nouveau qui nous permette d’incarner qui nous sommes vraiment et de vivre la vie qui nous correspond pleinement.

Avec Aurore, j’ai relu et découvert les contes de princesses. Au travers de certains de ces contes,  j’ai envie d’illustrer l’intention qui peut inspirer l’énergie de ce nouveau paradigme.

Raiponce a un rêve, celui de voir l’illumination des lanternes qui s’élèvent dans le ciel. Lorsqu’elle y assiste, elle comprend qu’elle a passé tout ce temps cachée dans mes pensées. Tant d’années si loin de ce monde et de la vérité. Sous le ciel étoilé, je suis là et soudain je vois, l’avenir s’est éclairé, ma vie est à l’endroit.

Et vous ? Quel est votre rêve ?

Qu’est-ce que cette situation vous permet de comprendre sur votre fonctionnement et celui du monde ? N’est-ce pas une opportunité de remettre la vie à l’endroit, c’est-à-dire de sortir de l’illusion du mental et de revenir à la sagesse de notre cœur ?

La Belle au Bois Dormant – et l’ensemble de son royaume – a passé 100 ans dans un sommeil profond parce que Maléfique qui ne sait rien sur l’amour, la bonté ou le bonheur d’aider autrui, l’y a plongée alors qu’elle touchait du doigt ce qui lui avait été caché. Pour l’en délivrer, le prince a dû faire preuve de bravoure car la route qui mène à l’amour est semée de nombreux dangers que vous seul devez affronter.

Ce rouet pourrait-il symboliser la sagesse qui tisse la trame du monde ? Cette situation de confinement aussi éprouvante puisse-t-elle être, pourrait-elle nous permettre de réintégrer toutes les parts de nous-même et de sortir d’une hypnose collective entretenue par le mal-être ?

Cette situation de confinement pourrait-elle être une opportunité de grandir dans l’amour de nous-mêmes afin d’apporter suffisamment d’amour pour réveiller cette humanité endormie ?

Blanche Neige a intégré les principes de l’alchimie (l’œuvre au noir, au blanc puis au rouge) par ses cheveux noirs comme l’ébène, sa peau blanche comme neige et ses lèvres rouges comme le sang perlé. Elle incarne la pureté. Pour échapper à la reine jalouse de sa beauté, elle a traversé les 7 montagnes et vécu avec les 7 nains (les gnomes de la gnose, la connaissance).

Elle a mangé la pomme (le fruit de la connaissance) proposée par la Sorcière incarnant le Mal, comme auparavant l’avait fait Eve. Elle n’a pas vu au-delà des apparences, la jalousie de la reine, et elle est tombée comme morte.

Cependant, sa beauté était si rayonnante, que dans son cercueil de verre, son féminin sacré a touché le cœur du Prince et a réveillé chez lui son masculin sacré. Par son baiser, elle s’est réveillée.

Dans les contes de fées, les princesses sont endormies et leur beauté inspire le cœur des chevaliers qui en les embrassant, leur permettent de se réveiller. J’y vois le sens du couple sacré qui est que le féminin sacré ouvre le cœur de l’homme (spiritualise la matière) et qu’en retour, le masculin sacré permet à la femme de se réaliser (matérialiser la spiritualité). 

Dans le monde actuel, il est nécessaire de ne plus être la Cendrillon qui se soumet, en rivalité aux autres femmes et attend que l’homme la délivre de sa condition.

Nous devons être comme Rebelle et intégrer que notre destin fait partie de nous et qu’il suffit d’être assez courageux et rebelle pour s’en rendre compte.

Pour cela, honorons nos ancêtres, libérons-nous des croyances limitantes et des formatages. Soyons cette Vaiana qui répond à l’appel de son âme et qui par sa bravoure s’engage sur les flots de sa destinée. Elle franchit l’océan pour retrouver Te Fiti, la Terre-Mère et comprend que les humains ont détruit son âme et volé son cœur, rendant la nature violente, car elle a eu tellement peur. Cette jeune fille vaillante qui lui chante je sais qui tu es, tu sais qui tu es… au fond de toi, et qui, lui redonnant son cœur, la libère et libère ainsi la nature et son peuple qui retrouve la mémoire de ses origines et sa nature véritable.

Soyons cette Reine des Neiges, qui d’abord cache ses pouvoirs parce qu’on lui a répété depuis toute petite qu’ils étaient dangereux, et qui glacée par la peur de montrer qui elle est vraiment, s’enfuie, s’isole et se croit libérée, délivrée car elle pourra être pleinement elle-même.

Mais à quoi sert-il d’être soi-même, isolée dans un monde de glace ?

Nous devons apprivoiser nos talents, intégrer notre ombre. La véritable liberté vient de la paix du mental. Tout ce qui nous fait peur est de l’ordre du mental et de son référentiel passé, conscient ou non.

La délivrance vient de l’amour. Seul un cœur pur peut dégeler un cœur de glace. C’est ce dont sa sœur Anna témoigne, c’est l’expression du miracle de l’Amour.

Comme Pocahontas, revenons à la sagesse des peuples premiers, incarnons l’ouverture et le respect du vivant, comprenons que la Terre nous offre ses trésors, ses mystères. Le bonheur ici-bas n’a pas de prix. Nous tournons tous ensemble au fil des jours dans un cercle, une ronde à l’infini.

Inspirons-nous de ces histoires pour être à notre manière ces héroïnes d’un temps nouveau et inspirer le nouveau paradigme.

En anglais, histoire se dit history – His-Story.

C’est une histoire au masculin qui depuis longtemps s’écrit et qui désormais montre sa limite.

En tant que femmes, inspirons l’histoire en l’équilibrant avec la polarité féminine – Her-Story.

Soyons Wonderwoman au sens propre du terme, femme merveilleuse. Incarnons notre pleine présence et rayonnons la lumière de notre âme afin de diffuser la vibration d’amour au cœur du monde.

Soutenons le nouveau paradigme, non pas dans l’opposition du masculin et du féminin, mais dans l’équilibre des polarités et l’harmonie entre l’inspiration et la création, afin de se laisser guider par la sagesse supérieure pour bâtir ensemble un monde collectivement plus humain – Wemanity.

Soyons les inspirateurs d’un Monde Nouveau.

Dans l’équilibre du Yin et du Yang, écrivons une nouvelle histoire – Ystory.

Avec cœur et engagement,

Véronique