+33 (0)6 80 72 31 75

Voici la guidance que j’ai reçue lors de cette séance.

Vous êtes chahuté.e.s d’une manière nouvelle dont vous n’avez pas l’habitude.

Jusqu’à présent, vous avez eu l’impression que les turbulences étaient internes à vous et l’environnement externe étant ce qu’il est, vous vous êtes positionné.e.s par rapport à cet environnement.

C’est comme si jusqu’à présent, nous nous positionnions par rapport à l’environnement, en allant chercher les souffrances en nous et les libérer à partir de nous et c’est ainsi que nous nous sommes construit.e.s.

Désormais, les énergies extérieures très fortes liées à l’augmentation de la vibration planétaire et cosmique agissent exercent une pression qui vient agir depuis nous.

Ce n’est pas facile à expliquer. Pour le faire, l’image qui m’a été donnée c’est celle du pressoir à ail ou la rappe à carotte. Les énergies exercent une pression sur notre être pour faire sortir ce qui n’a plus lieu d’être et conserver ce qui est au bout du bout, ce qui ne peut pas être rappé.

Recommandations pour cette période :

Restez centrer.

Prenez soin de votre corps, ne vous laissez pas aller à des compulsions en tout genre, addiction et tout comportement sans conscience.

En cette période des lumières, nous sommes invitée.e.s à ressentir cette lumière en nous, et non à l’extérieur de soi. Allumons cette lumière comme une offrande à la vie et l’expression de notre feu sacré, comme nous allumons des bougies, des lanternes qui s’éveillent dans la nuit.

Considérons-nous comme ces petites flammes, comme des flambeaux d’inspiration et d’espoir.

Faisons briller cette petite flamme et veillons sur elle pour qu’elle ne s’éteigne pas malgré le vent, la pluie, les bourrasques. Ne laissons pas les intempéries extérieures atteindre notre intégrité, soyons les protecteurs de cette flamme. Ainsi nous sommes les garants de ce qui est bon, doux, chaud pour nous, sans peur que l’autre vienne porter atteinte à notre petite flamme.

Si chacun.e respecte sa flamme, il n’y a pas lieu de s’enflammer. Si chacun.e garde son énergie et laisse rayonner sa flamme, nos regards s’illuminent d’étincelles vibrantes et l’extérieur ne s’embrase pas dans le chaos.

Traversons cette période d’obscurité extérieure qui nous confronte à nos propres ombres, personnelles et collectives.

Laissons briller cette petite flamme comme une offrande, un espoir, un acte de foi.

Pour traverser ce brouillard, ayons foi qu’avec cette petite flamme nous sommes toujours dans l’énergie de la vie.

Nous n’avons pas à nous protéger car c’est l’expression d’une peur, nous n’avons pas à protéger l’extérieur, nous avons à nous apporter de la douceur et de la bienveillance pour protéger cette petite flamme.

Les mots clé sont aussi lâcher prise, douceur, respect, reconnaissance de ses qualités.

Véronique

Inspirez d'autres personnes en partageant cet article !