Voici les visions et messages que j’ai reçus pendant la séance.

J’ai d’abord eu la vision d’un nuage gris foncé au-dessus de la Planète ; un énorme nuage rempli de charges négatives (énergie négative, pollution, toxines,…) qui peuvent à présent être évacuées parce que l’activité humaine est au repos. C’est comme si la Planète est en convalescence pour pouvoir respirer de nouveau.

A nous aussi de prendre ce temps de pause pour respirer et souffler, au sens propre et figuré.

De la même manière que la Planète se nettoie, c’est une opportunité pour chacun de se nettoyer sur tous les plans. Je constate d’ailleurs que cette période fait remonter de nombreuses mémoires afin de nous en libérer.

Cette crise est aussi une occasion de revenir à ce qui est essentiel. C’est d’ailleurs une réflexion que je me faisais l’été dernier qui était que si on enlève tout ce qui n’est pas utile à l’évolution de l’âme sur la Planète, on enlève au moins 90% de ce qui est actuellement proposé par les productions humaines en tout genre.

L’énergie pendant la séance de ce soir est plus douce que celle de la semaine dernière. Il y a moins de crispations émotionnelles, possible reflet que nous avons intégré la situation du confinement et compris que nous n’avons pas le choix.

Mon ressenti est que la pandémie va durer aussi longtemps que nécessaire et que cela ne sert présentement à rien de faire des projections sur la fin de cette situation.

Il en est de même lorsqu’il nous arrive d’être malade. Nous nous arrêtons alors pour nous reposer et nous en remettre à la capacité de notre corps de guérir, et nous pouvons soutenir la guérison en agissant sur les différents plans de notre être et grâce à la visualisation créatrice (nous voir guéri et en parfaite santé).

Dans le cas de cette crise, acceptons qu’elle dure le temps nécessaire pour permettre la régénération de la Terre, notre mère souffrante que nous avons épuisée par nos comportements indignes.

Et ne risquons pas une rechute pour l’humanité à vouloir y mettre fin prématurément. Ce temps ne nous appartient pas et nous force à lâcher le contrôle.

Le soin de ce soir est là pour nous soutenir dans la paix et l’acceptation de la situation. C’est une période de résilience.

Considérons cette crise comme une nécessité d’effectuer un sevrage avec tout ce qui pollue, c’est à dire qui n’est pas sain et dénature.

Nous sommes invités à faire le point sur ce que nous ne voulons plus pour nous-mêmes et les autres. Qu’est-ce que nous ne tolérons plus ? Comment fixons-nous les limites et comment les faisons-nous  respecter ?

Nous sommes appelés à la cohérence entre nos pensées, paroles et actes. C’est une question d’intégrité. A chaque instant, demandons-nous si nous sommes cohérents, congruents, alignés,… (employez le mot que vous voulez). Cela demande de la discipline, de l’entraînement jusqu’à ce que cela soit plus naturel.

A l’école de la vie, une rectification de nos comportements individuels et collectifs est en train d’être faite. Ne considérons pas cela comme une sanction mais une conséquence.

Pour soutenir votre énergie, vous pouvez vous connecter au Soleil de notre galaxie (et visualiser la couleur jaune), au cœur de notre Terre-Mère (et visualiser la couleur vert émeraude), vous centrer dans votre cœur (et visualiser la couleur rose fuchsia).

 

Je vous invite à respirer, inspirer et expirer.

En conscience de votre ressenti, entraînez-vous à vous sentir en harmonie avec votre propre énergie, avec l’énergie de la Terre et avec l’énergie qui vous entoure.

Ressentez que vous êtes dans la matrice, que vous en faites partie. Visualisez-vous comme un point de couleur sur la toile du monde. Prenez conscience que vous êtes ce point de couleur parmi tant d’autres couleurs, mais qu’en tant que point de couleur vous n’existez pas de vous-même ni par vous-même, vous existez parce que vous vibrez sur la trame cosmique.

Entraînez-vous afin de vous synchroniser avec l’énergie qui vous entoure.

Dans cet état, demandez-vous si vos pensées, paroles et actions sont en harmonie.

Vous pouvez réciter en conscience le Mantra suivant :

J’inspire, j’expire.

Je me mets en phase avec le rythme de la Vie.

A chaque instant je rectifie ce qui peut l’être

Afin d’être davantage en harmonie.

Lorsque je me sens en phase, j’inspire pour donner davantage d’amplitude.

Lorsque je ne me sens pas en phase, je perçois la contraction que cela produit, je me décontracte. J’inspire, j’expire et je laisse venir l’inspiration concrète qui me permet de rectifier.

J’effectue cela avec aisance et bienveillance.

Je suis de plus en plus en phase avec l’énergie du monde.

Sentons comme à chaque instant nos pensées, paroles et actes nourrissent consciemment ou inconsciemment l’énergie du monde et demandons-nous si cela contribue à l’énergie du monde de manière positive et constructive.

Prenons conscience qu’à partir de notre unicité et de chaque instant unique, nous sommes les créateurs d’une réalité individuelle et collective.

Soyons en chemins avec conscience et vigilance et non pas dominés par les programmations mentales. C’est une manière d’être de plus en plus purs afin de recevoir et de contribuer au monde de la manière la plus juste.

Ce temps est justement propice pour revenir à l’Etre.

Regardez l’oiseau qui chante dès le lever du jour, sans avoir encore mangé ni sans savoir de quoi sa journée sera faite et qui commence son vol sans se demander si ses ailes vont encore lui permettre de voler. Regardez le s’activer pour construire son nid, chercher sa nourriture, nourrir ses petits, défendre son espace. Il est dans l’action constante à partir de son être véritable.

C’est cela véritablement Etre. A partir de cet état d’être, nous pouvons agir de manière appropriée et cohérente.

Je ressens que cette crise est une rupture avec l’ancien système et que dorénavant, ce qui n’est pas cohérent avec la vibration de l’Amour n’a plus lieu d’être.

 

Cette période me semble être une invitation à nous mettre en phase avec la vibration d’amour et à partir de là, de manifester l’amour au travers de nos réalisations.

Soyons Amour, vibrons Amour.

Avec cohérence, bienveillance et responsabilité.

Véronique