Pour une pertinente gestion de la santé, il me semble nécessaire d’avoir une approche holistique qui prenne en compte l’individu dans sa globalité. Cette approche permet d’honorer l’humanité en considérant l’individu comme un être de conscience, qui est venu expérimenter une existence dans ce corps physique afin de cheminer sur la voie de son âme.

Soigner les maux du corps et de l’esprit, uniquement à l’aide de médicaments ou de solutions purement extérieures, revient à assister les individus, les limitant à la place de « patient » passif, de celui qui ne sait pas et s’en remet à une autorité savante qui prétend pouvoir prendre le contrôle sur sa maladie et sa souffrance.

Redonner aux individus la pleine responsabilité de leur santé, c’est redonner du sens à la vie.

Avoir une approche globale de la santé, c’est intégrer le corps et l’esprit, le psychique et le physique, l’affectivité et la biologie. C’est comprendre la relation en toute chose.

Au regard de ma sensibilité, de ma compréhension et de mes expériences dans le domaine de la santé, il m’apparait qu’il n’y a pas d’opposition entre les diverses conceptions et pratique de santé mais un enrichissement mutuel qui peut aider les thérapeutes à mieux appréhender, comprendre et aider les patients qui viennent les consulter.

Mon approche serait celle d’une cohésion globale entre différents thérapeutes et techniques variées, dans l’intention de servir au mieux.

 

Véronique