+33 (0)6 80 72 31 75

Voici quelques rappels et conseils non exhaustifs au sujet de l’infection au Coronavirus :

1. Le Coronavirus 

Le Coronavirus, est un virus à ARN. Il est donc susceptible de muter et d’augmenter sa virulence à chaque mutation.

Je trouve utile de rappeler que, selon l’Inserm, 2 épidémies mortelles sont déjà survenues, impliquant des coronavirus émergents, hébergés par des animaux et soudain transmis à l’homme :

  • le SRAS-CoV (2002-2003), ou coronavirus à l’origine d’un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), apparu en Chine : plus de 8 000 cas ont été recensés dans 30 pays et 774 personnes sont décédées (soit près de 10% de mortalité).
  • le MERS-CoV (2012-2013), ou coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, ainsi appelé car il a été détecté pour la première fois en Arabie saoudite. 1 589 cas et 567 décès dans 26 pays ont été enregistrées (soit un taux de mortalité d’environ 30%).

La troisième épidémie est celle liée au SARS-CoV-2, apparu en Chine en décembre 2019.  Les premiers cas recensés sont des personnes s’étant rendues sur un marché local, à Wuhan, dans la province de Hubei.

2. Transmission 

Les Coronavirus sont d’origine animale.

Dans les cas du SRAS-CoV et du MERS-CoV, l’animal réservoir était la chauve-souris. Le virus est asymptomatique chez cet animal.

Un hôte intermédiaire est donc nécessaire à la transmission de ces virus à l’homme : la civette palmiste masquée pour le SRAS-CoV, vendue sur les marchés et consommée au sud de la Chine, et le dromadaire pour le MERS-CoV.

En ce qui concerne le SARS-CoV-2, le réservoir pourrait également être la chauve-souris et l’hôte intermédiaire pourrait être le pangolin.

La transmission interhumaine des Coronavirus se produit principalement entre des contacts étroits via des gouttelettes respiratoires générées par les éternuements et la toux et le contact physique direct avec des personnes ou objets contaminés.

L’incubation longue de ce virus, favorise la dissémination.

La panique l’accentue. Mais il faut quand même se protéger contre le risque d’être infecté !

3. Les symptômes de l’infection

Les symptômes de l’infection Covid-19 due au Coronavirus SARS-CoV-2 sont la fièvre, la fatigue, une infection ORL et respiratoire fébrile, pouvant, dans certains cas, entraîner un syndrome de détresse respiratoire aigu, une pneumonie, des troubles gastro-intestinaux et des insuffisances rénales. Une symptomatologie cardiovasculaire peut aussi être le signe d’une infection virale par le virus.

Les personnes fragilisées présentent des risques plus élevés. Le diabète, l’hypertension artérielle et l’asthme sont des facteurs de risques de complication et de gravité.

4. Mesures préventives

  • Se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou à défaut, se les désinfecter avec une solution hydroalcoolique.

Voici une formule pour préparer son gel hydroalcoolique :

Dans un flacon, mélanger :

– 6 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree

– 6 gouttes d’huile essentielle de Ravinstara

– 6 gouttes d’Eucalyptus radié

– 20 ml d’alcool modifié

– 25 g de gel d’Aloe Vera

  • Eternuer ou tousser dans son coude
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Ne pas se serrer la main ni se faire la bise pour dire bonjour

On peut adopter le Namaste, qui est l’équivalent de bonjour, avec une marque de respect et de reconnaissance du divin en soi et en l’autre, en s’inclinant vers l’avant avec les deux mains jointes au niveau du chakra du cœur.

  • Eviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche
  • Booster son système immunitaire 
  • Calmer son système nerveux et cultiver des pensées positives
  • Optimiser la qualité de son sommeil
  • Manger sainement

Opter pour une alimentation saine et colorée, locale et biologique (moins de sucre, moins d’alcool, supprimer les produits laitiers), riche en antioxydants et minéraux.

  • Nettoyez le foie

Cure d’une semaine de tisane de romarin ou d’artichaut ou d’huile essentielle de Romarin à verbénone (2 gouttes en bouche avec un peu d’huile végétale de colza, matin et soir (cette huile essentielle est déconseillée en cas d’hypertension artérielle, d’épilepsie ou de cancer hormono-dépendant).

  • Vitamines

– Cure de vitamine C : 500 mg par jour pour adulte et adolescent de plus de 15 ans.

– Cure de Vitamine D3 : Adulte et adolescent : 2000 unités tous les matins, enfants 400 unités tous les matins.

– Vous pouvez prendre quelques gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse

  • Huiles essentielles

– Mettre 2 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree et de Ravinstara sur le pli du poignet.

– Mettre 1 goutte d’huile essentielle de Laurier noble dans le creux de la main, deux à trois fois par jour.

  • Profiter de la nature

 Une balade en forêt permet de s’oxygéner et renforce l’immunité.

Prenez bien soin de vous,

Véronique

Inspirez d'autres personnes en partageant cet article !