+33 (0)6 80 72 31 75

Dans la nuit du 31 Octobre au 1er Novembre, c’est la célébration de Samhain qui nous fait entrer dans la saison des ténèbres, de la mort et de la renaissance.

Samhain est connue par la plupart des gens comme «veille de la Toussaint » ou encore « Halloween ». Mais cela est bien plus qu’une simple fête aux allures de carnaval ou une journée pour fleurir les tombes.

Samhain fait partie des huit grandes fêtes – ou sabbats – de l’année. L’histoire de ce sabbat prend sa source dans la tradition celtique pour qui elle était la fête sacrée la plus importante et respectée.

Samhain représente la fin d’une année et le début d’une autre.

Samhain clôture la saison des moissons et marque l’entrée dans la période la plus froide et la plus sombre de l’année.

Ainsi, à partir du coucher du Soleil le 31 octobre, les quelques jours de début novembre sont un moment spirituel de communion avec la nature et avec ceux qui nous ont quittés.

Samhain est considérée comme la période de l’année où la frontière entre le monde des vivants et celui des morts est la plus fine et que le contact avec l’invisible est facilité.

Découvrez comment célébrer Samhain.

Faire un bon repas avec des légumes de saison 

La citrouille est à l’honneur.

Préparez un potage, une tarte ou un gâteau.

Vous pouvez aussi confectionner un cake à l’orange et aux épices ou cuisiner des plats à base de courges, pommes de terre, champignons, carottes, châtaignes, noix.

Inviter les éléments dans son espace sacré

Éléments naturels : petites citrouilles, marrons, pommes, branches de sureau.

Couleurs : orange, noir, brun, vert foncé, or.

Huile essentielle : cèdre, romarin, pin, patchouli.

Pierres : onyx, cornaline, obsidienne, hématite, ambre.

Marcher en forêt

Prenez le temps de marcher en forêt, d’observer les couleurs automnales, de ressentir l’énergie des arbres.

Reconnecter à la nature permet d’accéder à votre véritable nature. Réalisez que vous êtes dans un écosystème et que la mort et la renaissance font partie du cycle de la vie.

Vous pouvez ramasser des feuilles, pommes de pin et autres pour décorer votre maison.

Rendre hommage aux disparus

Créez un autel pour rendre hommage aux amis, membres de la famille ou animaux,… qui vous ont quittés.

Disposez des objets, des photos et souvenirs, allumez quelques bougies, célébrez et remerciez ces êtres d’avoir contribué à votre expérience de vie.

Discuter, échanger, aimer

Shamain est une période propice au contact avec les membres de la famille, avec les amis que nous  pas vus depuis longtemps.

Partagez ensemble les souvenirs, racontez des anecdotes, riez.

Célébrer l’élément Feu

Au temps des druides et druidesses, allumer un grand feu de joie à l’extérieur permettait de célébrer le Sabbat.

Ce n’est pas toujours possible en ces temps modernes, alors préparez un bon feu de cheminée ou allumez une bougie.

Accéder au mystère de la mort et de la renaissance

Notre société moderne ne fait pas beaucoup de place à l’intériorité et évite de contempler la mort. L’empreinte subconsciente de la peur de la mort étouffe souvent notre croissance.

La mort fait partie du cycle de la Création comme la Naissance.

En essence, ce sont vraiment deux aspects de la même énergie. Résister à la mort, c’est comme résister à la nuit et aux leçons de l’ombre, c’est résister à la vie.

La vie est une alternance entre la lumière et l’obscurité, les plaisirs et les souffrances,…
La vie n’est pas uniquement l’accumulation de connaissances, pouvoirs et richesses. La vie est aussi le doute, le renoncement et la perte.

La vie est l’acceptation du cycle infini des naissances et des morts, matérielles et immatérielles.

Cela permet d’appréhender les moments de perte de la vie qui vous semblent douloureux (perdre un travail, lorsqu’une relation se termine,…).

Alors que la Roue de l’Année actuelle se termine bientôt, c’est le moment de s’engager dans le travail sacré de libération, abandon et achèvement :

Avez-vous voulu mettre fin à une relation mais les peurs vous retenaient ?

Avez-vous voulu poser des limites mais avez-vous eu peur de leur impact ?

Avez-vous évité vos ombres ?

Avez-vous résisté à la clôture de chapitres de votre vie alors que vous saviez qu’ils étaient terminés ?

La saison de Samhain est une occasion en or de créer les morts nécessaires et de libérer les croyances qui vous entravent, les traumatismes intergénérationnels et les habitudes qui vous désengagent de l’essence de la Vie.

La mort est une puissante alliée, si vous la choisissez comme telle.

Consacrer du temps à l’introspection

Samhain est la période où votre intuition est la plus affûtée et votre canal de sensibilité le plus ouvert.

C’est le moment de vous interroger sur tous les domaines de votre vie, et de solliciter l’Univers pour toutes les questions auxquelles vous souhaitez des réponses.

Vous serez en mesure d’entendre les messages de façon profonde et de mettre en œuvre les changements nécessaires à l’accomplissement de vos désirs.

Les moments de magie et d’émerveillement impliquent de laisser derrière vous ce que vous avons été et de prendre le risque de rentrer dans l’inconnu.

La mort de la nature rappelle la mort humaine et  incite à l’introspection.
C’est en retournant à l’intérieur, à l’écoute de votre cœur et de votre âme que vous retrouvez ce dont vous avez besoin.

Si vous vous impliquez dans le processus, vous pouvez sentir que vous êtes inspiré.e.s, protégé.e.s et accompagné.e.s pour retrouver votre équilibre et le véritable sens de votre Vie.

Je vous souhaite une belle célébration.

Véronique

Inspirez d'autres personnes en partageant cet article !