+33 (0)6 80 72 31 75

Au travers de cette œuvre, je vous emmène en voyage chamanique.

Vous êtes une graine qui ne demande qu’à germer, une fleur inspirée à fleurir, à rayonner les couleurs de son âme.

Nous avons tous un voyage à entreprendre pour retrouver le chemin de notre âme et accéder à qui nous sommes vraiment. Ce chemin permet d’accéder à la clé de soi, afin d’être le réceptacle pur de l’Esprit.

Cœur Pur s’approche de la Vie. Et alors qu’il s’apprête à rentrer en relation avec la matière, il ressent un choc, celui de l’interaction entre sa pureté et le monde.

S’ensuit un vent de chaos, des vagues. Cœur Pur ère, il ne sait pas où aller. Dans cet endroit meurtri, son âme pleure. Il est blessé.

C’est alors qu’un papillon s’approche et dit à Cœur Pur :

Qu’as-tu à pleurer comme cela ? Déploie ton âme, déploie ta création.

Petit d’homme, petit de lumière, tu es là non pour te lamenter mais pour inspirer quelque chose de plus grand que toi.

Tu es là pour servir, comprendre et protéger. Cela commence par toi d’abord. Alors cesse de te lamenter et mets-toi en chemin.

Petit d’homme se mit à marcher. Il avança sur le chemin de lui-même, sans encore savoir où il allait le mener. Il savait juste qu’il avançait sur le chemin de sa destinée.

Il traversa des torrents, il dépassa des montagnes. Il fut submergé par l’immensité.

C’est alors qu’il regarda un instant pour contempler. Et qu’il vit. Il vit le jour et la beauté. Il vit ce qu’il ne pouvait voir autrement, lorsqu’il était pris dans ses peurs. Il se mit à voir au-delà, à voir ce qui ne se voyait pas, à entendre ce qui ne s’entendait pas. Il se mit à écouter son cœur et à ressentir que ce cœur était à l’unisson de la Vie, tout en étant unique.

Il se mit alors en quête de comprendre ce qui chez lui était unique, afin de vibrer dans l’harmonie de son cœur, à l’unisson de lui-même et à l’harmonique du monde.

C’est alors qu’il découvrit qu’il était artiste, qu’il était inspiré.

Et alors il prit l’engagement d’inspirer le monde à partir des couleurs de son âme. C’est ainsi qu’il clamerait cette victoire, qu’il inspirerait par-delà lui-même. C’est ainsi qu’il révèlerait aux autres hommes, à ceux qui n’ont pas encore compris, à ceux qui se sentent désespérés, à ceux qui errent, alors que tout est là.

Il y a juste à être. Pour être il y a à s’oublier. Il y a à oublier ce qui a conditionné la peur. Il y a à entrer dans la résonance et l’amour.

Ce chemin, c’est celui de l’harmonique qui invite à travailler chacun de ses corps, pour être en harmonie avec ce qui est, avec ce qui demande à être écouté, regardé, révélé. Il n’y a rien à forcer, il y a juste à créer le réservoir pour que la graine puisse émerger.

Cela demande de la patience, du courage. C’est une invitation à être en résonance, sans attente. A se laisser traverser, à se laisser prendre et envahir par l’énergie de la vie qui coule en toute chose et en chacun de nous.

C’est cela le sens de la destinée.

Cœur Pur devint un grand sage. Un sage qui n’a besoin de rien, car il a déjà tout. Un sage qui inonde de sa parole féconde pour inspirer.

Empty Full

Cœur Pur inspira les Hommes. Les hommes de différents horizons venaient le voir pour lui demander conseil. Il leur apportait le témoignage précieux que la vérité est à chaque instant en eux et changeante. Que pour y accéder, il est nécessaire de libérer le mental.

Empty Full

Dans leur cœur, les Hommes ressentaient l’harmonie, la plénitude, la joie, la célébration, la paix.

Il n’y avait nul conflit puisque chacun était unique.

Il n’y avait nulle rivalité puisque chacun était complémentaire.

Il n’y avait nul doute puisque la vie était expérience.

Il n’y avait nulle tristesse puisque tout était une opportunité  de se réjouir.

Il n’y avait nul fléau puisqu’il n’y avait aucun trouble intérieur.

Il y avait l’harmonie entre les êtres et les différents règnes.

C’était le paradis. Un paradis réel, une cohérence entre une vision idéalisée et concrétisée.

Chacun contribuait au rêve. Chacun s’émerveillait de ce rêve. Chacun contemplait ce rêve.

L’orage ne faisait pas peur, la course des animaux n’effrayait pas.

Chacun savait que tout était parfait, que la diversité n’était pas adversité mais une opportunité de faire une expérience.

Nul ne s’effrayait de ne pas savoir, car chacun savait auprès de qui demander.

Nul ne se sentait inférieur, car chacun accédait à sa ressource.

Chacun était dans sa vérité et dans la complémentarité avec l’autre.

Et alors la création était réelle.

Toutes les créations humaines retournaient à la Terre avec humilité. Personne ne s’appropriait quoi que ce soit, mais en bénéficiait selon le cycle du donner et du recevoir.

Empty Full

Chaque création est l’expression de la vie qui circule en nous. Chaque création est l’expression unique de notre énergie.

Lorsque nous engageons notre corps dans la création, nous honorons qui nous sommes vraiment, car alors nous faisons partie de la Création et nous y contribuons.

Déployez les flammes de votre volcan intérieur, de votre feu sacré. Honorez qui vous êtes et qui vous êtes venus être.

Activez cette énergie dans ce que vous faites, accédez à la vibration de votre ressource véritable.

Réalisez ce chemin au cœur de votre être, sur le chemin de votre âme. Laissez-vous guider par cet élan, par cette harmonie qui vous inspire et vous fait peur aussi. Le chemin est pavé de doutes mais ils vous indiquent le sens.

Vous n’avez pas à contrôler votre destinée, vous avez à la vivre. A la vivre en suivant votre cœur rempli de joie et d’amour.

Véronique

.

Inspirez d'autres personnes en partageant cet article !