Au sujet de Véronique

 

 

Véronique est une thérapeute et une artiste dans l’âme.
Au cours de sa vie, elle expérimente l’infiniment petit et l’infiniment grand, l’Orient et l’Occident, le scientifique et l’artistique, le silence et le verbe, la matière et le spirituel, le visible et l’invisible,… et fait le lien, entre ce qui en apparence s’oppose, pour témoigner du miracle de la Vie et de l’énergie d’amour qui est l’ultime réponse.

Née à Paris, de parents chercheurs en neurosciences et ayant embrassé le bouddhisme, Véronique grandit dans un environnement intellectuel et spirituel stimulant mais dans un climat familial difficile avec beaucoup de colère.

Enfant, une question existentielle la taraude : qu’est-ce qu’il y a autour ? comment se représenter l’univers infini ? Les yeux levés au ciel, elle plonge alors dans les livres d’astronomie.

 

Très sensible, Véronique se sent en décalage et a du mal à trouver sa place dans ce monde qui lui semble étrange et violent. L’art est pour elle le moyen de connecter une dimension belle et inspirante. Elle peint, joue du violon, écrit des textes et des poèmes. Dans ces moments d’inspiration, elle sent que la corde de son âme vibre au diapason de l’énergie d’amour du monde.

Expression de cette douloureuse interaction avec le monde qui l’entoure, Véronique est confrontée à la maladie dès son plus jeune âge, ce qui l’amène par la suite à s’intéresser à la compréhension du vivant et à la guérison des souffrances physiques et psychiques. Elle effectue des études de pharmacie et se passionne pour les nanotechnologies et leur intérêt dans le ciblage plus efficace des médicaments.

Docteur en Pharmacie, elle travaille dans l’Industrie Pharmaceutique. En charge de l’enregistrement des médicaments, elle gère et coordonne des projets complexes et variés en interaction avec de nombreux partenaires dans différents pays. Elle exploite pleinement ses talents de responsabilité, planification et organisation.

Cependant, convaincue que la maladie n’est pas une fatalité, que le symptôme est le message du corps pour permettre une prise de conscience apportant la guérison, et qu’ainsi le véritable remède ne se situe pas dans le médicament mais avant tout dans l’individu lui-même, elle ne se sent pas alignée avec le monde pharmaceutique et le contact direct avec le patient lui manque.

Elle s’intéresse alors à la symbolique du corps et explore la santé selon une approche holistique prenant en compte l’individu dans sa globalité (physique, émotionnelle, affective, mentale, spirituelle), ce qui lui semble indispensable pour honorer l’humanité, en considérant l’individu comme un être de conscience, venu expérimenter une existence dans la matière (une réalité spatiotemporelle physique) afin de cheminer sur la voie de son âme.

Mère d’une petite fille, la maternité reconnecte Véronique à sa créativité et renforce sa quête de vérité intérieure et son besoin impératif d’évoluer différemment.

Véronique s’épanouit à travers l’art, et en particulier la peinture intuitive, qui révèle son énergie, sa sensibilité et son talent.
Elle éprouve le besoin impérieux de comprendre l’humain et la vérité du monde. Elle se passionne pour la spiritualité, la physique quantique, le développement personnel, les techniques énergétiques,… et elle se forme au coaching, à la méthode Sane®, à la PNL, l’hypnose, l’harmonisation émotionnelle par l’EFT et l’acupression,, l’olfactothérapie et l’astrologie.

Véronique reconnecte progressivement à la conscience d’elle-même et au véritable sens de l’existence, et réveille son intuition et ses qualités de connexion à l’invisible. Elle comprend qu’enfant, elle a fermé son regard sur la violence, non pas pour dire qu’elle n’existe pas mais pour s’en protéger et apporter une ouverture bienveillante, la limite physique de sa myopie lui ayant permis de connecter à une forme de sagesse plus profonde, celle de voir au-delà de ce qui peut être vu.
Elle comprend aussi que la baisse de son audition l’a amenée à écouter sa voix intérieure et à entendre les messages issus de la dimension non physique.
Elle réalise qu’en mettant ses mains au service de la guérison et de la création, elle ne souffre plus d’eczéma.

Véronique est profondément animée par l’envie de raviver la joie et l’amour dans le cœur de chacun, de manifester une sincère relation d’aide et de guérison par l’écoute, la compréhension, la transmission et la transformation, en combinant l’énergie créatrice avec les plus hauts principes de vie et d’intégrité, inspirés par la sagesse supérieure.

Elle décide, après plus de dix ans dans l’Industrie Pharmaceutique, de prendre son envol pour accompagner dans cette aventure magnifique à la rencontre de soi et pour éveiller chacun à son propre pouvoir créateur afin de reconnecter avec sa véritable lumière. C’est pour elle la plus belle des victoires.

Elle quitte donc un emploi bien rémunéré et un cadre sécurisant, et se lance dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Toute sa vie se réorganise progressivement selon une nouvelle forme au niveau de l’espace de travail et du temps, de la gestion des finances, du couple, de la famille et des amis. Cette déstabilisation apparente lui permet d’accéder à la stabilité intérieure et de vivre dans la plénitude de l’instant présent et d’elle-même.

Incarnant véritablement la symbolique de son prénom Véronique (du grec Bereníkê : qui porte la victoire), elle crée Victory Arts, société qui regroupe ses différentes réalisations au service de l’art de vivre cette victoire de la vie et de l’amour.